Coaching homme & psychothérapeute – Etre un homme aujourd'hui, coaching de vie à Strasbourg
Jan 24

Réinvente la masculinité

Les hommes d’aujourd’hui sont encore beaucoup dans une culture de la conquête. Conquête de territoires, conquête du pouvoir, conquête de femmes, tableau de chasse.

A combien de femmes en êtes-vous de votre tableau de chasse ?

 Et après la conquête, il y a la possession. Même mot pour désigner la prise de possession d’un territoire par une population, et la séduction. « il la posséda », ou « il la prit » dans la littérature est une métaphore pour l’acte sexuel. Cette culture est enracinée dans les profondeurs de l’histoire humaine.  

 Reconnaissons que cette prise de pouvoir

sur les femmes est provoquée par la sensation d’un danger. Nous avons deux bonnes raisons d’avoir peur des femmes. Parce que tout homme, enfant, a été soumis à une femme, sa mère et dépendant d’elle. Et parce que Les femmes ont le privilège de porter l’enfant dans leur corps, de le nourrir et protéger, de l’allaiter. D’où la crainte d’être dépossédé d’une descendance.

Jeune,  dans un groupe d’amis, il y en avait un, un peu déjanté par ailleurs, mais qui faisait beaucoup rire : on aime bien rire. Il pratiquait dans les transports en commun « la main au panier ». Je ne l’ai pas vu prendre une baffe. L’actualité récente montre que les comportements sexuels invasifs et violents, les faveurs extorquées, sont de moins en moins tolérés, tout au moins dans certaines parties du monde. Et les coupables exposés à la condamnation de l’opinion, avant de l’être par la justice.

L’exercice du pouvoir, apparemment, facilite la “prise de femme”,

parce que le goût du pouvoir est associé naturellement à la soif de pénétration et de jouissance. Les deux caractères, l’esprit de rivalité et de compétition, le dynamisme sexuel, sont des effets d’une sécrétion de l’hormone dite mâle, la testostérone. Ces puissants, encore une fois un mot qui fait double office, pratiquent souvent les amours ancillaires, ( ancilla : servante ) Je pense à un ancien ministre des finances, dont les excès et l’imprudence ont brisé la carrière, avec une hôtesse d’hôtel.

On tombe facilement dans les stéréotypes, alors que la diversité des êtres humains,hommes ou femmes ou entre les deux, est infinie, et que la combinaison entre une quelqu’une avec un quelqu’un est une création unique, qui nécessite des ajustements constamment. Toute relation nécessite du talent, mais celle-ci plus que toute autre.

 Chacun d’entre nous a besoin de se poser cette question :

Qu’est-ce qu’un homme?

et déclinée pour chacun d’entre nous : qu’est-ce que je suis comme homme ? Il n’y a pas de réponse générale, ni simple, ni définitive, ni rapide à cette question.  « La femme n’existe pas » en ce sens qu’elle est radicalement autre pour les hommes, et elle n’est pas un concept, de même : chaque homme est un autre y compris pour lui-même.

Il en est ainsi particulièrement quand un homme construit sa masculinité, dans la recherche, à travers les rencontres, d’un positionnement juste, dans la quête d’une vérité toujours incomplète et temporaire, puisqu’en évolution.  Rilke:

“Ne cherchez pas maintenant les réponses, qui ne peuvent pas vous être données, car vous ne seriez pas capables de les vivre. Et le but est de tout vivre. Vivez les questions maintenant. ” Rilke.

Vivre dans la question, c’est inquiétant, cela fait peur et l’on peut préférer rester dans un territoire bien défini et limité, celui des stéréotypes. Sauf que la vie est autre. Vivre dans l’interrogation cela ouvre au sens de l’infini, cela met en contact avec l’univers, à sentir, à se représenter en nous ce fourmillement de la peau, de la chair et du sang, comme partie intégrante du scintillement stellaire.

Voici 10 comportements que les hommes peuvent adopter

… pour trouver leur propre chemin à travers la ré-imagination de la masculinité pour des relations saines, des familles, des communautés et la société pacifiées. Ce sont des actions qui ne seront pas  accomplies en un jour. Elles exigent de la sensibilisation, de l’engagement et du courage. Elles doivent faire partie de votre voyage de vie. J’ai travaillé sur certaines de ces actions toute ma vie d’adulte, et certaines d’entre elles seulement au cours des dernières années. Je ne prétends pas les avoir maîtrisés, bien que je croie en leur valeur, pour devenir un être humain . Je continue à m’engager et à trouver le courage de les tisser dans le tissu de ma vie. Pour l’instant, voici les actions et le pouvoir fondamental offert à chacun pour transformer la culture masculine:

1. Écoutez les femmes.

Accepter les femmes, accepter sa femme comme radicalement et merveilleusement autre(s). En terme plus terre à terre, c’est reconnaître et intégrer vraiment jusqu’au bout l’irréductible altérité. Mais attention ! pourquoi est-ce si difficile ? parce que c’est risqué. Parce qu’on ne peut vraiment écouter autrui que lorsque l’on est soi-même. Parce que l’on risque aussi de mettre à jour son manque d’estime de soi. Parce que pour reconnaître l’autre, vous devez commencer par être vous-même. Prendre de la consistance, du poids, de sorte de n’être pas déstabilisé par la différence. Si vous êtes un homme c’est commencer par construire votre masculin authentique et unique. C’est, pour commencer à ré-imaginer la masculinité.


2. Écoutez les cris des femmes.

Les hommes doivent d’abord être assez courageux, et sensibles pour écouter le cri des femmes méprisées, soumises, forcées, battues, vitriolées, violées, tuées, et entendre leurs voix. Nous devons connaître, et en souffrir, les souffrances que les hommes ont infligées et infligent encore aux femmes. Parce qu’ils s’imaginent avoir des droits sur elles ou sur une d’elle.

3.      Honorez le féminin.

C’est-à-dire à travers les femmes que vous rencontrez, à travers votre femme, honorer le féminin. Et même si je dois choquer, je préfère l’affirmer : être un homme, être une femme, c’est d’abord dans son corps. Les hommes doivent donner la priorité à l’honneur et au respect du féminin partout : la terre, nos mères, nos épouses, nos filles, nos soeurs, nos petites amies et nos étrangères.

4. Respectez les femmes en tant qu’êtres humains égaux.

Nous devons défendre les femmes dans des rôles de leadership à tous les niveaux. L’expérience que j’en ai, et qui ne repose pas sur une étude scientifique, est que l’on retrouve plus chez les femmes dirigeantes la qualité d’écoute, d’empathie, qui permet dans une entreprise ou une institution de stimuler l’initiative et l’innovation. Et moins souvent le comportement du chef. Il est prouvé qu’une proportion importante de femmes à la direction d’une entreprise représente rend l’entreprise plus efficace.

5. Prenez conscience du masque derrière lequel vous vivez.

 Les masques que nous portons ont tendance à être durs, compétitifs. Devenir conscient du masque derrière lequel nous vivions est essentiel pour commencer à enlever le masque qui cache votre soi authentique.

6.      Reconnaissez et honorez la beauté naturelle quotidienne.

Remarquez la beauté de la nature sauvage, les jardins, les fleurs, le ciel bleu, les arbres majestueux, le soleil, la brise légère, l’eau qui coule, une douce pluie, un chant d’oiseau, un pissenlit émergeant de la fissure du trottoir. Ce sont de petits actes de vulnérabilité interne – nommez-le, embrassez-le, faites-en partie dans votre vie quotidienne. La beauté commencera à grandir en vous.

7.      Soyez créatif et partagez votre beauté.

Suivez votre curiosité et engagez-vous dans quelque chose qui apporte la beauté dans le monde – créer de l’art, écrire de la poésie, faire de la musique, de la photographie, de la poterie, tout ce qui vous transporte. . La partie de partage peut être difficile – cela fait partie du passage à votre moi authentique vulnérable.

8.      Pratiquez la gratitude.

Remarquez, réfléchissez et remerciez chaque jour pour les petites choses de votre vie. Cette pratique fait un cœur reconnaissant – un cœur fort. La recherche démontre que vous allez éprouver plus d’émotions positives, vous sentir plus vivant, mieux dormir, exprimer plus de compassion et de gentillesse, et même construire un système immunitaire plus fort.

9.  Enlevez votre masque et devenez le désert.

Apprenez à être vous-même démasqué dans le désert, et dites votre vérité même quand c’est dur – surtout quand c’est dur. Se dresser contre la mentalité qui cache la virilité toxique rend vulnérable et cela demande beaucoup de courage. C’est ce que veut dire la chercheuse en sociologie Brené Brown quand elle dit devenir la nature sauvage. Nous avons tous besoin de guides pour ce voyage.

10.  Reconnaissez votre féminin intérieur.

Gagnez le courage et la perspicacité des actions ci-dessus pour vous connecter au féminin intérieur. Ce faisant, vous gagnez la vraie force. Lâchez la séparation totale. Conjuguez masculin et féminin en vous  Cet équilibre peut guérir des divisions, nous aider à renoncer à la conquête et nous rassembler en tant qu’espèce. Nous devons passer à un dialogue   loin des unions / désunions destructrices.

Un homme peut être à la fois fort et compatissant, à la fois stratégique et inclusif, à la fois confiant et ouvert, à la fois protecteur et soignant, et mâle avec le féminin.

Cet article est inspiré d’un blogueur états-unien.
Brent Thomas Ladd.

http://emergewild.com/2017/12/02/re-imagining-masculinity/



 


About The Author

Articles Informations Abonnez-vous

Recevez régulièrement des articles vivants sur le masculin aujourd'hui, des informations et des conseils

Merci de vous être abonné à nos actualités. Vous recevrez bientôt nos informations et vos premiers articles.