Coaching homme & psychothérapeute – Etre un homme aujourd'hui, coaching de vie à Strasbourg
Avr 25

Surmonter sa timidité

“J’ai ce problème, planifier un rencard avec une fille me rend malade, c’est une vraie phobie. ”L’homme qui parle à 24 ans, beaucoup de succès auprès des femmes, et il n’a même pas à faire l’effort d’aller au contact : “chaque fois qu’une femme me propose un rendez-vous, ma peur me fait décliner.”

Un autre : “je me suis fixé l’objectif d’être en couple à 30 ans, sinon je me fous en l’air”.

C’est donc si vital de vaincre sa timidité ?

Oui pouvoir entrer en contact avec une femme, c’est vital : parce que le sentiment de sa virilité est en jeu. Parce que la majorité des hommes sont attirés par les femmes, parce ce que “les ébats amoureux”, c’est fort, on en a envie.

Alors pourquoi est-ce si compliqué ?

Certains hommes abordent une femme avec décontraction, le sourire aux lèvres, et les yeux qui pétillent.  Cette femme vous plait, vous sentez que vous lui plaisez, trouvez donc ce qui peut vous relier à elle pour lui parler, lui téléphoner, lui envoyer un mél. Où est le problème ?

Certes il y a de l’émotion car ce qui est en jeu est important mais cette émotion ne devrait pas vous empêcher d’y aller.  Le désir est plus fort. On peut aimer justement cette émotion : c’est le stress positif. Une poussée d’adrénaline.

Si vous vous sentez bloqué, il est possible de changer, à condition d’aborder la difficulté en profondeur.

La timidité : un gros marché de coaching.

La timidité est un des thèmes préférés des coachs homme en général jeunes qui se lancent dans le web-marketing et qui cherchent à trouver des clients. C’est un gros marché. Ils proposent de véritables “formations” pour vaincre la timidité. Cela peut marcher. On peut acquérir par l’exercice un nouveau comportement. Mais le fond du problème subsiste et se révélera à nouveau dans la relation sexuelle.

Ma démarche est différente. On n’a pas à vaincre sa timidité, mais simplement à être soi-même. Parler à une femme, c’est naturel. Mais l’enjeu n’est cependant pas le même qu’entrer dans un commerce et commander je ne sais quel produit, ou bien acheter un billet de train au guichet d’une gare ; dans ce cas la relation se construit sur un objectif simple, l’objectif est clair et ne met pas en cause votre identité. L’objectif atteint on se dit au revoir. Tandis que…

…“Aborder une femme”, c’est entrer dans une vraie aventure,

…dont on ne connait pas les péripéties, ni la fin. Votre problème de timidité avec les femmes n’est probablement pas isolé. Cela peut être un problème avec la vie elle-même.

Voici trois cas d’hommes intimidés par les femmes,

 Ils sont jeunes et n’ont pas perdu l’espoir de rencontrer une femme avec qui construire une relation, mais ils sont tellement timides, ou inhibés, qu’ils n’arrivent pas à franchir ce qui est pour eux un mur invisible : prendre contact. Le stress les saisit et les paralyse. On peut finir par être un célibataire endurci, et passer toute sa vie à côté de ce qui en fait le sel.

Le timide est gentil

Voici Grégory : « J’ai 18 ans je suis très timide et j’ai un manque de confiance en moi. Je n’ai pas de mal à me faire des amis mais les filles me prennent directement pour leur pote. Je n’arrive pas à me faire de vrai pote garçon et je m’entends plutôt avec les filles. Mon problème je pense est que je suis trop sage (jamais bu, fumé, jamais fait de grosses bêtises), je suis discret. Les gens me trouvent trop gentil. Je n’arrive pas à me dévergonder. Cela me pèse beaucoup j’ai honte dès que je parle. Je ne suis jamais sorti avec une fille et cela est une grosse peine pour moi. »

Ce garçon un obstacle décisif : aller vers une femme avec le désir “de la prendre”, c’est une transgression, c’est traverser une limite, la limite entre deux sexes, et inconsciemment c’est la pénétration qui fait peur.

Vaincre sa timidité cela nécessite de reconnaître et développer son agressivité masculine.

Le timide pense trop.

Voici Ludovic 25 ans: « Je sais qu’il faut sortir de sa zone de confort quand on est timide pour justement être moins timide. Mais juste le fait de penser à comment cela va se passer, ça me stress encore plus. Surtout quand tu es une personne introvertie, calme, réservé, timide.

Je suis quelqu’un qui réfléchit à tout, je calcule tout, ce qui va se passer, ce que la personne va dire etc… Et dès qu’une chose ne se passe pas comme prévu, c’est la panique totale. »

Voilà un autre point décisif. Le timide pense tout le temps, au lieu d’être dans l’émotion, dans l’instant présent, dans la spontanéité. Quand on est dans une relation vraie, c’est l’être qui parle, corps et émotions, ce n’est pas la tête.

Le timide qui ne pense qu’au sexe

Voici Mehdi, 23 ans : “ je n’ai pas confiance dans les autres ni en moi, je ne me vois pas dans 10 ans, je pense être trop gentil.  J’ai de gros complexes avec les femmes. Dehors je vais passer la majorité de mon temps à regarder les femmes (seins, fesses, silhouette.), sans pour autant oser aller leur parler, des fois même je me sens intimidé.

Alors la nuit, je passe la soirée à me masturber dans ma chambre sur youporn…Et j’ai aussi quelques problèmes pour parler, j’ai la fâcheuse tendance à parler trop vite, à avaler les mots, ou aussi à préparer ma phrase avant de parler, du coup parfois on ne comprend pas ce que je dis, alors je dois répéter… »

Encore trois points importants :

  • La timidité est associée à l’absence de projet et de vision de l’avenir.
  • La focalisation sur le sexe empêche d’entrer dans une relation vraie.
  • La timidité à l’égard des femmes est un aspect d’une difficulté plus globale à s’exprimer et s’affirmer.

Aussi, si vous voulez sortir de la timidité et de l’inhibition, être détendu dans la relation avec une femme, vous avez besoin de mettre le sexe au second plan et la personne dans son entièreté au premier plan.

Je résume : surmonter la timidité c’est,

  • Cultiver son agressivité masculine, qui permet de transgresser certaines limites et d’aller au contact. Se positionner en homme.
  • S’incorporer : arrêter le mental, s’inscrire dans l’instant présent, agir et vivre ses émotions.
  • Mettre le sexe au second plan, et s’adresser à la personne dans son entièreté, ce qui suppose être soi-même.
  • Se construire un projet, une vision d’avenir. Ce projet cette vision, c’est ce qui met en mouvement et motive pour passer les obstacles.

La solution ne réside donc pas dans les techniques de communication, mais dans la construction de la personne.

Si vous ne voulez pas passer à côté du meilleur de votre vie, il est temps de commencer à changer.

Surmonter la timidité

About The Author

Articles Informations Abonnez-vous

Recevez régulièrement des articles vivants sur le masculin aujourd'hui, des informations et des conseils

Merci de vous être abonné à nos actualités. Vous recevrez bientôt nos informations et vos premiers articles.