Coaching homme & psychothérapeute – Etre un homme aujourd'hui, coaching de vie à Strasbourg
Mar 01

Votre vie : le rythme et la mélodie.

Cet article est né dans le parc de la Citadelle à Strasbourg, très joli en automne, moins en hiver, où j’ai eu l’habitude un moment de faire du jogging.

Le rythme c’est la discipline quotidienne. Et la mélodie c’est la partition  que vous créez pour aller vers la réalisation de votre projet.

En ce qui me concerne je me lève très tôt : le besoin de sommeil diminue avec l’âge.

Ensuite 1 je prie. 2 Je médite. 3 Je pratique une batterie d’exercices physiques pour développer le tonus corporel. 4 Je travaille la voix, notre principal outil, l’organe de la parole.

Quand j’étais jeune, Je voyais des gens faire du jogging chaque matin et je les enviais. Je voulais m’astreindre à cette discipline mais je n’y arrivais pas.

Il y avait deux raisons à cela.

Première raison :

Dans la famille que j’avais fondée, j’étais dans une relation symbiotique, selon les concepts de l’analyse transactionnelle. Ou fusionnelle. Et j’étais empêché d’avoir des activités personnelles. Empêché par moi-même !

En effet, ce type de relation est hérité d’une relation avec sa mère, ou même ses deux parents, dans laquelle les initiatives que prend l’enfant, et par lesquelles il se sépare, sont ressenties par la mère comme une perte.

D’où l’enfant ressent de la culpabilité, et s’imprègne de l’angoisse de la mère quand elle ne supporte pas cette perte, qui est en fait une séparation. Sans un travail personnel accompagné, la personne devenue adulte traine cela comme un boulet toute sa vie.

Évidemment j’ignorais tout cela.

Deuxième raison :

Je n’avais pas de projet. L’idée du jogging le matin ou de la gymnastique quotidienne était un désir abstrait, parce que je voyais des gens le faire ; cela me plaisait à cause de ce que je sentais derrière une liberté que je ne connaissais pas, mais je n’y arrivais pas parce que cela n’avait pas de sens, puisque je n’avais pas de projet. J’étais simplement sur des rails, où je m’étais mis à la fin de mes études. Et même avant.

C’est simple : sans projet la préparation quotidienne n’a pas de sens, mais sans cette discipline quotidienne, on ne peut pas rester dirigé vers l’avenir, vers la réalisation d’un projet avec tout ce que cela implique comme contraintes, et comme épreuves. Et ce que cela implique comme comme affrontement avec cette réalité: que la vie a une fin.

B Notre existence a une dimension cosmique

Et maintenant, cette préparation quotidienne a une portée qui dépasse le quotidien.

La discipline quotidienne  cela correspond au temps cyclique; la rotation de la Terre c’est ce qui revient de manière apparemment identique c’est un rythme.

Le projet à laquelle nous contribuons c’est le temps fléché, du passé vers le futur, l’évolution.

Et toutes les activités humaines s’inscrivent dans cette double temporalité.

Le rythme et la mélodie

Par exemple vous avez peut-être un moment de votre vie essayé de composer des poèmes rimés,  au collège avec le professeur de français.  Comment faisiez-vous ? Vous écrivez ce qui vous plaît ce qui vous fait plaisir puis quand vous arrivez à 12 syllabes pour un alexandrin vous cherchez une rime. Or le poète Aragon disait tout autre chose. Il posait d’abord la rime et ensuite il composait le vers en fonction de la rime. Dans ce cas la rime est l’équivalent du projet et les mots décomposés en pieds syllabes c’est le chemin pour y aller.

Prenons un autre exemple un orchestre de jazz,  les musiciens posent le rythme d’abord puis ils improvisent la mélodie : on retrouve cette dualité.  Le rythme permet la création de la mélodie comme la discipline quotidienne vous aide à accomplir votre projet.

Au fond, la création d’un alexandrin, l’improvisation d’une mélodie sur un rythme par un orchestre de jazz, ce sont des métaphores de la vie, si vous voulez que la vôtre soit une création.

Si vous voulez que votre vie soit une mélodie personnelle, que vous composez à travers les événements imprévisibles de la vie, les rencontres, les expériences,  les réussites et les demi-réussites, alors votre préparation quotidienne vous donnera du rythme et vous maintiendra sur votre route

Je vous propose donc de vous mettre à cette discipline quotidienne avec ténacité. Au début vous pouvez écrire cela tous les soirs sur votre agenda ou sur un carnet, le temps que cela s’inscrive dans votre corps et votre tête et que cela devienne automatique.

C’est difficile,  c’est un effort.

Cela aussi c’est une loi de l’existence humaine d’abord l’effort ensuite le bénéfice.

Mais si vous êtes dans une relation symbiotique ou fusionnelle, vous ne pourrez pas probablement éviter ce que l’on appelle  un travail personnel  avec un thérapeute un coach  ou tout ce que vous voudrez  du moment qu’il est attentif et compétent, pour, selon une formule archi-rabbatue, devenir soi,  c’est-à-dire, construire votre être séparé, unique et authentique….

…Libéré et Créatif…

Autant ne pas perdre de temps…

Eliezer, Coach de vie, Psychanalyste.

Si cet article vous a été utile, d’autres que vous pourraient en tirer profit, n’hésitez pas à le partager.

About The Author

[mc4wp_form id="866"]

Articles Informations Abonnez-vous

Recevez régulièrement des articles vivants sur le masculin aujourd'hui, des informations et des conseils

Merci de vous être abonné à nos actualités. Vous recevrez bientôt nos informations et vos premiers articles.