Coaching homme & psychothérapeute – Etre un homme aujourd'hui, coaching de vie à Strasbourg
Sep 22

Femme Homme Qui dirige?

Femme, Homme, qui dirige ?

Diriger ou être dirigé ?

Si vous observez la société mondiale actuelle, assurément plus d’hommes que de femmes sont du coté diriger. Dans le passé, cette dissymétrie était encore plus marquée. L’autorité supérieure de l’homme et la soumission de la femme à cette autorité était inscrite dans la législation. Avant 1944 les femmes n’avaient pas le droit de votre en France, ce n’est pas si loin.

Pourtant même dans le passé des femmes ont dirigé des Etats : Catherine de Médicis, Elizabeth 1, Catherine de Russie.

Voici cinq diapositives :

  1. 1ère moitié du XXème siècle. Dans les milieux ouvriers, il était fréquent que l’homme donne son salaire, à la fin du mois ou de la semaine, à sa femme qui gérait l’argent du ménage. Simple délégation de pouvoir, ou plus ? Auto protection contre l’alcoolisme ?
  2. 17ème siècle : une maison paysanne ; les femmes ont préparé le repas, les hommes sont servis en premier, les femmes mangent debout, derrière, ce qui reste.
  3. 10ème siècle : le grand voyageur arabe Ibn Fadlan, ambassadeur du calife de Bagdad, fait une description d’un groupe de russes, marchands, transporteurs, avec des femmes, au bord d’un fleuve. Le mépris et la violence à l’égard des femmes est incroyable tout à fait semblable, voire pire, au sort des esclaves.
  4. Un de mes psychanalystes, j’en ai eu plusieurs, affirmait avec force et de manière répétitive la « position seconde » de la femme. Il est vrai le deuxième récit de la Bible fait dériver la création de la femme de celle de l’homme, par la côte d’Adam.
  5. Mais dans le premier récit, moins cité, homme et femme sont créés en même temps, « il les créa Homme et Femme ». Cela reflète probablement deux périodes successives, avec deux rapports différents de position des sexes l’un par rapport à l’autre.

J’observe des groupes de jeunes, célibataires : apparemment pas de différences qui révéleraient la position dominante des garçons, et la position seconde des filles.

Mais les sociologues constatent que dès que l’enfant parait une répartition plus traditionnelle des rôles se met en place. Les femmes plus confrontées aux tâches ménagères et aux soins des enfants. Où on retrouve l’opposition féminin/intérieur masculin/extérieur.

Répartition, mais pas soumission/domination.

Et maintenant j’observe des des jeunes couples, un homme une femme, une femme un homme: à bien des signes on donnerait raison à ce psychanalyste, la position seconde de la femme : dans 90% des cas l’homme conduit la voiture ; quand ils marchent côte à côte, la femme est fréquemment légèrement en arrière.

C’est probablement pour cela qu’hommes et femmes se choisissent, le plus souvent, pour former un couple, tel que la femme soit de plus petite taille, et l’homme plus grand, de sorte qu’elle puisse poser sa tête sur l’épaule sensée être rassurante de l’homme.

Mon point de vue : il n’y a pas de symétrie Homme / Femme. Le besoin de protection d’une femme, qu’elle projette sur l’homme, son besoin qu’il soit sûr, déterminé, stable, pour s’appuyer sur lui, est profondément enraciné dans la différence des sexes.

La relation homme / femme est subtile et complexe, c’est de l’ordre de la négociation ouverte ou muette mais permanente. Cela nécessite pour l’homme d’être attentif, à l’écoute, non avec ses oreilles mais avec sa sensibilité et son intuition.

Reste à discuter la relation diriger / dirigé. Il y a bien des manières de diriger. Commander par exemple. Comme à l’armée, et dans les institutions publiques. Ou bien donner une direction ou donner des objectifs, et laisser une grande marge d’autonomie.

S’affirmer au masculin

Les hommes à notre époque “dans les pays démocratiques” ont à renoncer au pouvoir, à accepter que la relation homme/femme soit une négociation constante, un jeu dans lequel on écrit une partition commune par un ajustement de tous les instants.Et à être attentif et à l’écoute. J’ai précisé dans les pays démocratiques parce que les relations interindividuelles sont influencées par le mode sur lequel s’exerce le pouvoir politique.

Et je conseille aux hommes de s’affirmer au masculin, sans rapport de force, cela suffit pour que chacun trouve sa place.

Oui mais c’est quoi le masculin, au fond ?

Vous trouverez des réponses claires et nettes dans cet article.

Le masculin aujourd’hui…

Le Masculin Aujourd’hui

About The Author

[mc4wp_form id="866"]

Articles Informations Abonnez-vous

Recevez régulièrement des articles vivants sur le masculin aujourd'hui, des informations et des conseils

Merci de vous être abonné à nos actualités. Vous recevrez bientôt nos informations et vos premiers articles.