Coaching homme & psychothérapeute – Etre un homme aujourd'hui, coaching de vie à Strasbourg

L’erreur que font les hommes

qui font tout ce qu’ils peuvent pour changer mais qui n’y arrivent pas.

En fait ils croient qu’ils font tout ce qu’ils peuvent mais il manque quelque chose.

Et cela vient d’un trait de caractère plus spécifiquement masculin.

Les hommes ont plus que les femmes le besoin d’être indépendants. Être indépendant c’est : « je vais me débrouiller ».

Demander de l’aide, pour un homme cela peut être difficile.

Avoir besoin d’une thérapie c’est parfois inavouable pour un homme.

Ainsi 80% des thérapeutes et des coachs en France sont des femmes. Et les deux tiers de leurs patients ou clients sont des femmes.

ET pourquoi les hommes sont-ils beaucoup plus de réticents à se faire accompagner par un thérapeute, ou un coach que les femmes ?

Un homme a en commun avec une femme d’avoir été mis au monde par une mère, qui l’a porté en elle, puis allaité, puis entouré d’amour, de soins et de caresses. (Pas toujours malheureusement.)

Mais de ce fait les hommes ont besoin de se séparer plus radicalement de leur mère, de se différencier, pour s’identifier au genre masculin, et assumer son sexe.

Au fond beaucoup d’hommes ont besoin de se défendre de tout ce qui leur apparait un vecteur de féminisation.

En particulier chercher de l’aide. Mais ce que je vous propose, ce n’est pas une aide, et…

…Il est impossible de se libérer seul de troubles inconscients.

Il est impossible de se libérer de « troubles », ceux que l’on appelle psychologiques, seul, sans un interlocuteur, un partenaire, par le seul effet de sa volonté.

Parce que les processus à l’origine des « troubles » dont il est question sont inconscients. Ils sont émotionnels. Alors que la volonté qui anime ceux qui veulent s’en débarrasser, elle est « dans la tête ». C’est du mental.

Rappelez-vous les cinq maux les plus fréquents :

1 L’inhibition.

2 L’addiction

3 La dépression

4 L’anxiété.

5 Les troubles sexuels.

Je vous ai dit dans l’article précédent: le point commun entre ces cinq maux c’est qu’ils mettent en jeu la relation à l’autre. Je suis allé un peu vite : ce n’est pas tout.

Pour l’inhibition c’est évident : on est retenu de s’adresser à l’autre mais aussi de prendre une initiative. Quant aux troubles sexuels, c’est évident aussi, car l’acte sexuel, c’est une relation à l’autre.

On se sent mis en danger.

Aujourd’hui j’introduis un élément supplémentaire. On est retenu parce qu’on se sent mis en danger. On se sent mis en danger parce que l’on n’est pas affirmé ; mon Je, à l’origine de toute parole et toute initiative, est fragile. La confrontation à l’autre, et à l’imprévu de la vie le met en difficulté et provoque une certaine anxiété, un stress négatif, alors que cela pourrait nous exalter et nous rendre joyeux.

C’est comme si notre personnalité manquait de définition, mesurée en pixels. Ou bien elle ne rayonne pas, par manque de densité.

Il y a en moi un vide, que j’ignore, qui absorbe mon énergie, et m’empêche de me tourner vers les autres, de me développer vers la vie. Faute de mettre à la place de ce vide une activité créatrice tournée vers autrui, il génère de l’angoisse.

Ce vide est lui-même alimenté par l’inhibition.

L’addiction : c’est pour combler ce vide, et brûler cette énergie qui n’est pas dirigée vers l’action, que je fume, je bois, je me drogue, je regarde des vidéos pornos, etc…

La dépression : un événement dramatique, une situation dans laquelle on n’est plus soutenu peut nous effondrer si l’on manque d’étayage, si le vide n’est pas comblé par des éléments d’identité et de structure consistants.

Par exemple, beaucoup de jeunes connaissent une dépression plus ou moins profonde, en passant du lycée, système encadrant, à l’université, système flottant.

Même sans événement dramatique voici des situations courantes qui atteignent l’estime de soi et engendrent la déprime : on se sent seul, on a des difficultés à avoir des relations, des contacts ; professionnellement, on ne se sent pas valorisé.

Et on n’a pas pu se construire, parce qu’on ne nous pas laissé la place…

Les causes de nos blocages et de nos freins sont inconscientes.

Voici des exemples de processus, de pensées, de modes de communications, de positionnements inconscients qui nous empêchent d’accomplir notre désir.

Les croyances limitantes

…héritées de nos parents ou de l’école :

  • Tu n’es pas capable : le manque de confiance.
  • Tu ne le mérites pas : Le manque d’estime de soi.
Les « positions de vie ».

Inconsciemment on prend dans la relation une position de vie, acquise dans l’histoire de nos relations avec les autres, mais aussi dans la famille.

  • Position de domination.
  • Position de victime rebelle ou soumise.
Le complexe d’Œdipe, mal résolu.
  • Il en subsiste des pulsions inconscientes, refoulées parce qu’interdites, qui parasitent en particulier les relations avec les personnes de l’autre sexe.
  • Votre parent du même sexe, s’il était lui-même mal positionné, et du coup étant en rivalité, a pu vous passer ce message : tu ne dois pas réussir.
  • Votre parent du sexe opposé a pu vous investir de ses désirs, et vous faire passer ce message : tu dois réussir. Ces deux messages sont une cause d’échecs car le « tu dois » ne laisse pas la place à votre désir.
Les mini scénarios de vie.

Ce sont des injonctions reçues indirectement de nos parents principalement, qui déterminent à notre insu des comportements inadaptés, et de mauvaises décisions :

  • Sois parfait.
  • Fais-moi plaisir
  • Fais des efforts
  • Dépêche-toi
  • Sois fort.

L’erreur que font beaucoup d’hommes, c’est de croire qu’en luttant tout seul, ils vont pouvoir changer de comportement, alors que ces freins et ces blocages sont des processus inconscients auxquels ils n’ont pas accès.

Dans l’article suivant je vous parle de ce que vous devez faire pour sortir de la fatalité, réaliser vos projets, et devenir ce que vous désirez être…

Eliezer

Copyright © 2019 ELIEZER BERKOWITZ, All rights reserved

Articles Informations Abonnez-vous

Recevez régulièrement des articles vivants sur le masculin aujourd'hui, des informations et des conseils

Merci de vous être abonné à nos actualités. Vous recevrez bientôt nos informations et vos premiers articles.