Coaching homme & psychothérapeute – Etre un homme aujourd'hui, coaching de vie à Strasbourg

Virilité Affirmer

Domination masculine ?

L’avez-vous remarqué ?  Lorsqu’un couple est à l’avant d’une voiture   dans 90 % des cas environ c’est l’homme qui conduit.  

Pourtant raisonnablement l’homme devrait plutôt laisser le volant à une femme. Les hommes sont nettement plus nombreux à être à l’origine des accidents mortels (82,5%). 

Un homme a besoin de diriger, et une femme lui laisse volontiers cette place.  Parfois c’est dommage. 

L’avez-vous remarqué aussi ? quand un homme et une femme se tiennent par la taille par l’épaule ou marchent simplement côte à côte, la plupart du temps l’homme est légèrement devant. Encore ce besoin de diriger ? Et une femme parait l’accepter.

Pourquoi?

Il y a un positionnement masculin

et un positionnement féminin. Dans la relation de couple ou dans la relation amoureuse, le rapport homme / femme se joue en termes de différence, et de complémentarité.

Cet article a pour but de vous aider à trouver un positionnement masculin qui vous permettra d’aller à la rencontre d’une femme et de trouver votre juste place en tant qu’homme, en tant que père.

Sans hésiter à cultiver votre masculinité y compris sa part de virilité.

Dans le respect de l’autre, c’est-à-dire en évitant le machisme, l’esprit de supériorité, la prétention et le mépris pour les femmes. 

Cet article a pour but aussi de montrer que les positionnements masculin et féminin mettent en jeu les profondeurs de la personnalité. D’où lorsqu’on est mal positionné, et qu’on ressent le besoin de changer, cela nécessite un travail de fond.

Beaucoup d’hommes aujourd’hui n’assument pas.

Les hommes qui n’assument pas.

Voici pourquoi :

  • parce qu’ils ont eu un père qui lui-même n’assumait pas.
  • parce qu’ils sont influencés par une idéologie qui identifie la virilité avec la violence, l’arrogance et le mépris.
  • parce qu’ils ressentent une peur de la femme…en particulier dans le rapport sexuel, l’angoisse de pénétrer, la peur d’être absorbé. Souvent due à projection inconsciente sur une femme d’une relation enfant/mère. Souvent parce que leurs pères n’ont pas pris leur place.

Voici des modèles de père qui ne permettent pas aux garçons de se construire : 

Un homme distant, qui communique peu avec son fils et qui évite le contact physique car cela le rend mal à l’aise.

Il manifeste un certain mépris à son égard, le plus souvent c’est le reflet d’un défaut d’estime de soi. 

Parfois il fuit la famille et s’investit totalement dans sa vie professionnelle. Il est autoritaire, mais souvent il subit les critiques de sa femme car il ne fait pas ce qu’il faut : il n’assure pas.

Ou un homme qui ne joue pas son rôle car il est au foyer comme une deuxième mère.

Le résultat ce sont des fils qui ont besoin de se reconstruire en tant qu’homme.

Lorsqu’un homme n’assume pas, il souffre d’inhibition, l’inhibition engendre l’angoisse et elle est la cause de troubles sexuels. Cet homme se sent dévalorisé

Il lui est difficile d’entrer dans une relation heureuse et valorisante avec une femme. Mais il est possible de changer.

On peut rester comme cela par peur du changement, ou à cause de l’espoir de pouvoir changer tout seul. C’est mission impossible en fait.

Si vous voulez sortir de la timidité ou l’inhibition et aller à la rencontre d’une femme, être plus heureux dans votre couple, vous devez d’abord accepter et cultiver votre positionnement masculin y compris ce qu’on appelle virilité.

Mais c’est quoi le positionnement masculin?

Le positionnement découle de ce que Freud a nommé le roc de la réalité.

Le fondement du positionnement masculin

Le fondement du masculin (et du féminin), le roc de la réalité, ce sont les organes sexuels masculin et féminin.

le pénétrant / le pénétrable

 Le solide / le liquide

L’extériorité/ l’intériorité.

Il en résulte :

  •  L’acte sexuel du côté masculin est une intrusion dans le corps d’un ( e ) autre. Cela nécessite pour l’homme d’être en accord avec son sexe, et d’assumer sa virilité, y compris sa part d’agressivité. Sinon vous souffrez de timidité ou inhibition. Cela nécessite aussi d’y être accueilli. On voit bien les conséquences sur les psychologies du masculin et du féminin.
  • Le sexe de l’homme est extérieur, et l’enfant commence son développement en étant séparé de son père, dans le corps d’une femme, sa mère. L’extériorité détermine chez l’homme une position de retrait.
  • D’où ces traits plus masculins que féminins : une attitude de détachement, une plus grande tendance à l’action, en même temps qu’un attrait plus grand pour le pouvoir. Car agir sur la réalité : cela implique d’être extérieur.
  • Pour la femme, au contraire l’intériorité, une empathie plus naturelle, et une autre manière d’agir, plus fondée sur l’écoute qui précède le faire agir de l’autre. D’où un style de management spécifiquement féminin.

 Construire son masculin en opposition ou discordance à ce roc, c’est s’exposer à manquer de cohérence, et en souffrir, en particulier dans sa sexualité.

En pratique, nous pouvons nous inspirer de ce que, le plus souvent, une femme attend d’un homme .

Le féminin : ce qu’une femme attend d’un homme

Une femme attend d’un homme qu’il prenne sa place d’homme.

J’ai compulsé de nombreux articles et témoignages parus sur ce qu’une femme attend d’homme. Voici la synthèse: 5 comportements ou qualités qu’une femme attend d’un homme, et qu’un homme doit développer, s’il veut être heureux en amour :

  1. L’écoute.
  2. La fidélité dans le couple.
  3. L’initiative
  4. La décision
  5. Une sexualité heureuse. 

Ces cinq comportements mettent en jeu…

Le rapport à l’autre et donc la conscience de soi, sa construction personnelle.

Le rapport à l’avenir, car l’initiative, a décision, la sexualité sont tournées vers l’avenir.

1 L’écoute

Selon une étude britannique sur la capacité d’écoute d’une femme par un homme, en moyenne un homme est capable de maintenir son attention 6 minutes lorsqu’une femme lui parle de ses sentiments ou de ce qui l’intéresse, contre 15 minutes lorsque le sujet l’intéresse, par exemple le sport.

Pourquoi a-t-on du mal à écouter ?

1 On ne s’intéresse pas vraiment à l’autre. Souvent parce qu’on est soi-même mal identifié.

2 On n’est pas dans la réalité.

Ce que révèle la difficulté à écouter l’autre et à s’intéresser à elle, une femme : un manque de stabilité de l’attention, un manque d’intérêt pour l’autre parce qu’on est préoccupé par soi.

Le remède au manque d’écoute : 1 développer son état de présence. 2 approfondir la construction de soi pour mieux être présent à l’autre.

2 La fidélité dans le couple.

Sur le plan moral la fidélité est une affaire de choix personnel qui ne se discute pas.

Et sur un plan éthique, être fidèle à son engagement dans le couple c’est renoncer à des plaisirs pour construire sur le long terme.

3 L’initiative.

L’initiative met en jeu son positionnement par rapport à l’avenir : prendre une initiative c’est s’engager vers l’avenir.

Et elle met en jeu la séparation : prendre une initiative c’est affirmer son existence et sortir de la fusion. Question de maturité donc.

4 La décision

Il en est de même de la décision. Décider est un acte personnel

Mais, en plus, décider c’est faire un choix, cela nécessite d’accepter de renoncer aux autres options. Cela met en jeu l’acceptation de ses limites.

Décider c’est prendre un risque, car seule l’expérience de l’option choisie permet de la valider.

Un homme doit cultiver l’esprit de décision et être déterminé à agir pour être reconnu et à sa place.

5 La sexualité.

Sexualité heureuse

Le problème principal des hommes est l’éjaculation prématurée. mais il y en a beaucoup d’autres. Et il y a de nombreuses causes possibles. La peur de la femme par exemple.

Un manque de construction de soi qui a pour conséquence un manque de conscience de l’altérité, de l’existence de l’autre.

L’essentiel dans la relation sexuelle, paradoxalement, c’est de mettre au premier plan la relation avec une personne et le sexe en second comme c’est dit dans relation sexuelle.

Comment sortir de ses inhibitions

et devenir déterminé, à l’initiative, capable d’attention et de tenir le coup dans l’acte sexuel ?

S’affirmer sans frimer

Cela nécessite de…

Se séparer, et sortir de la fusion, c’est s’affirmer, développer son caractère, cultiver sa différence, se positionner homme, devenir soi.

S’engager dans l’action : cela suppose de se donner une direction, avoir un projet, développer une vision.

Et cela se décompose en cinq axes de travail

  • Devenir séparé.
  • S’enraciner.
  • Formuler son désir
  • Affirmer son masculin et sa virilité.
  • Développer son agressivité constructive et passer à l’action.

Comment concrètement se présente le travail que je propose pour vous amener à ce résultat:

Durant les séances individuelles :

  • On examine ses comportements, ses pensées et ses émotions dans les situations où le masculin ou la virilité est en jeu. Cela permet de repérer ce qui est en contradiction avec la finalité que vous souhaitez, et cela permet de prendre conscience de ce que vous avez à changer.
  • En parlant de soi, de ses ressentis, de ses prises de parti, de ses valeurs, on s’affirme, on affirme son existence et son identité.
  • On travaille la présence corporelle et la stabilité émotionnelle par la méditation et la prise de conscience de ses sensations corporelles.
  • On s’enracine : on enquête sur sa généalogie, ses ancêtres, on s’approprie ses origines, et son héritage. 

Ces quatre premiers points développent l’affirmation de soi et la confiance en soi. Voici le cinquième point :

  • On contacte son vrai désir, on construit un projet de vie, que l’on commence à mettre en œuvre dans le cadre de mon accompagnement.

Dans les groupes de parole, 

(dès que possible à nouveau…)

…On développe l’affirmation de soi, en parlant de soi devant d’autres personnes.

…On parle de ses difficultés et de ses désirs au risque du regard de l’autre, et on se soumet à la critique, on prend conscience de ses responsabilités dans ses problèmes, pour prendre la responsabilité de changer.

Moi je suis coach de vie mais j’ai certaines particularités.

Qui je suis?

Je suis un homme d’expérience qui a traversé des épreuves, vécu dans différents endroits, exercé plusieurs métiers, fondé une famille, élevé des enfants, et qui a dû beaucoup changer pour devenir, entre autres, un professionnel investi et efficace. 

J’associe principalement deux modes d’accompagnement personnel. Le coaching et la psychanalyse

Le Coaching :

C’est l’accompagnement au changement. Résoudre ses difficultés, et aller vers son avenir, cela nécessite des changements dans sa vie. C’est le travail du coaching. Les planifier, les préparer, les réaliser en tenant compte des réalités.

Je m’y suis formé à Mozaik International Paris, qui fait partie de l’ICF International Coaching Federation.

La Psychanalyse :

C’est le socle de la plupart des thérapies psy. La psychanalyse postule que les obstacles à notre réalisation, nos comportements répétitifs nuisibles à soi-même, trouvent leur source dans un inconscient dont le contenu est fait de pensées, pulsions, non souhaitables et qui sont refoulées.

Je m’y suis formé à l’association Lacanienne Internationale à Paris.

A cela j’ajoute :

Le Développement personnel.

Il s’intéresse surtout au corps et aux émotions, et popularise les recherches en neurosciences. L’objectif est de développer son quotient émotionnel, dont il a été démontré qu’il est le principal facteur de réussite, plus que le niveau d’étude.

Je m’y suis formé à l’association Existence.

L’analyse transactionnelle 

Elle permet de repérer nos positionnements inadéquats dans la relation, en particulier dans la relation de couple, on traque par exemple les situations dans lesquelles l’un des deux prend la position enfant, et, du coup, l’autre prend la position parent. Une source très fréquente de mécontentements et de disputes.

Je suis dans ce domaine un autodidacte.

Combien de temps cela va durer ?

C’est imprévisible parce que cela dépend des problématiques de chacun. Et surtout de votre objectif

Si vous avez un objectif précis nous pouvons fixer ensemble un nombre de séances limitées.

Si vous avez besoin d’un travail de fond, une thérapie, c’est comme dans la vie : une dynamique relationnelle dont il est impossible de prévoir le déroulement.

Ce que je peux dire cependant : je suis moi-même dans la pratique engagé et proactif. Je ne laisse pas le travail s’enliser, et j’utilise mes compétences multiples et mon expérience pour donner du rythme et une tension vers le résultat.

Combien cela va me coûter ?

Évidemment cela dépend de la durée.

Le tarif de la séance est de 55 euros, et il est modulable à partir de la cinquième séance, selon vos moyens.

Est-ce que vraiment cela va être efficace ?

Le bénéfice est assuré : même si le résultat et la durée sont imprévisibles, comme la vie quand on a pris son envol, ce travail a un effet inestimable en termes de conscience et connaissance de soi, de confiance en soi, et d’engagement à vivre dans la direction de son désir.

Pour commencer je vous suggère de remplir ce formulaire en indiquant quel est le problème que vous voulez résoudre, ou quel est l’objectif que vous désirez atteindre.

Je vous réponds sous 24h.

Contact Us
Atteindre sa cible.